BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Graveyard: L’excellent « Hisingen Blues » en analyse!

Yanick Klimbo Tremblay
27 mars 2011

Graveyard
Hisingen Blues
Nuclear Blast

Les compagnies de disques s’ajustent, prennent des risques et voguent vers de nouveaux horizons. Jamais, au grand jamais je n’aurais cru entendre un groupe comme Graveyard sur Nuclear Blast. Ne vous laissez pas prendre par le nom à consonance morbide car ce groupe suédois n’a rien d’un combo death métallique. Graveyard est plutôt un groupe qui joue dans les plates-bandes du blues rock fuzzé, très années 70 à la Cream, Sabbath ou Led Zeppelin.

Pis c’est bon en sacremouille !  C’est chaud et invitant, c’est difficile de penser qu’un groupe scandinave, région froide du globe, puisse produire une musique aussi réconfortante comme sur No Good  Mr Holden, Longing et The Siren qui aurait pu être un rejet de l’album II de Led Zeppelin tellement l’intensité bluesy et très analogue nous défrisent les poils du nez.

Quand le groupe est en mode rock au vitriol (clin d’œil à la maison Columbia, repose en paix…) sur des moments d’intensité que l’on retrouve sur RSS et Hisingen Blues, la pièce titre, on peut penser à Creedence Clearwater Revival  mais aussi, étrangement à At the Drive In et/ou The Mars Volta tellement la claque au visage est précise, aussi précise que les musiciens et les voix muy calor qui se retrouvent tout au long des 39 minutes que durent ce disque !

Écoutez, si vous avez un papa qui est en manque de vieux rock des années 70, c’est parfait ! Si vous êtes ouverts d’esprit, nostalgiques ou à la recherche d’un produit nouveau qui fait référence au passé, Graveyard est votre nouvel ami !

9/10 !

Entrevue avec le groupe à venir sur mon blog! 

www.myspace.com/graveyardsongs

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES