BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Cavalera Conspiracy: Critique de l’album « Blunt Force Trauma »

Yanick Klimbo Tremblay
2 avril 2011

Cavalera Conspiracy
Blunt Force Trauma
Roadrunner

L’idée de ravoir un jour la formation originale de Sepultura semble utopique, illusoire et sans espoir. Si vous vous rabattez sur le Sepultura cuvée Derrick Green, c’est la déception ; Soulfly est trop tribal mais Cavalera Conspiracy est probablement le groupe qui se rapproche le plus de ce que pourrait faire la formation brésilienne s’il n’y avait jamais eu de bisbille en relation avec qui devrait gérer le groupe, raison majeure de la fin de la formation originale de Sepultura.

Deuxième production que nous proposent les frères Iggor (avec deux GG maintenant) et Max Cavalera sous cette appellation. Encore métal, hardcore punk dans la présentation musicale et très Nailbomb visuellement, Blunt Force Trauma est un disque relativement court, efficace et brut. Changement au niveau des musiciens, Joe Duplantier de Gojira, qui occupait le poste de bassiste sur le premier album du groupe a laissé sa place à Johnny Chow de Fireball Ministry

Rien de très complexe, c’est un métal aux influences qui transpirent le hardcore. Simples mais vives, les pièces comme Torture, I Speak Hate et Target sont garochées vigoureusement en plus de posséder des textes qui ont l’air d’avoir été composées par un élève de dix ans en immersion anglaise tellement ils sont rudimentaires. La ligne directrice de l’album est l’intensité, une véhémence maniaque qui baigne dans l’animosité et la colère. Une seule pièce, Killing Inside, sort du carcan par sa tendance un peu plus flegmatique ( et qui ne cesse de me faire penser à Devil Inside d’INXS par le plus pur des hasards!) dans la livraison des couplets et sa rythmique plus nonchalante.

Ce disque satisfait un besoin, un vide incommensurable laissé par la fin abrupte du Sepultura original. Nostalgique ? Oui mais avec un album de ce calibre, je me sens un peu plus près des vielles racines du groupe malgré que ce soit plus cru, moins poli que ce que pouvait offrir le groupe lors de ses belles années. En laissant de côté la dimension nostalgique et en considérant Cavalera Conspiracy comme un véritable groupe à part entière, vous apprécierez encore plus l’album Blunt Force Trauma !

www.cavaleraconspiracy.com

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES