BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

R.E.M: Analyse du nouvel album « Collapse Into Now »

Yanick Klimbo Tremblay
8 avril 2011

R.E.M
Collapse Into Now
Warner Bros.

J’ai toujours aimé cette formation américaine mais, lors de mon adolescence, je le faisais en cachette pour ne pas effriter ma carapace métallique, au cas où mes chummys me trouvent ramolli… J’avais des albums du groupe que j’écoutais subtilement mais que je m’étais au fond du placard après consommation, avec quelques vinyles de The Cure et d’ABBA… J’appréciais REM pour les guitares étincelantes de Peter Buck et les complaintes de Michael Stipe mais je n’ai avoué publiquement mon amour pour le groupe qu’à l’album Out of Time car quelques amis ont avoué qu’ils aimaient bien Losing My Religion alors que le clip passait à Musique Plus… quelle belle occasion pour moi de sortir du placard… en plus de’y sortir mes disques également!   

Retour à une facture plus rock pour REM… enfin! Le groupe se cherchait tellement depuis un bout, c’était pratiquement à se demander si les membres restants de la formation avaient pu se remettre du départ de Bill Berry, leur ancien batteur, car depuis qu’il a abandonné le bateau, les albums qui ont suivi semblaient empreints d’une certaine nostalgie envers le bonhomme, d’une quête d’où émanait une perte d’inspiration !

Sur ce disque, nous retrouvons une sonorité plus classique, on reconnait la facture typique de Peter Buck aux guitares et ce, dès la première pièce Discoverer et cet élan infernal se poursuit sur la suivante, All the Best. Donc, les deux premières pièces déménagent mais on retombe en terres plus mollasses avec la troisième chanson Überlin, qui propose une rythmique bercée par la guitare pincée sur la basse roulante de Mike Mills. Oh My Heart est aussi plus feutrée come pièce avec sa touche d’accordéon, de mandoline et la voix de Michael Stipe qui est en mode introspectif, courroucée mais remplie d’espoir.

Quelques invités sont dispersés tout au long de l’album comme Eddie Vedder de Pearl Jam sur l’apaisante It Happened Today, la colorée Peaches sur l’hyperactive Alligator_Aviator_Autopilot_Antimatter, une pièce qui aurait pu se retrouver facilement sur l’album Green à l’époque. REM a aussi invité Patti Smith sur Discoverer en plus de Blue, la chanson qui termine l’album en proposant une dimension plus expérimentale, avec la voix de Michael Stipe filtrée par un effet de radio qui n’est pas sur la fréquence, distortionnée et qui laisse sa place à celle de Patti Smith… la voix de cette dernière ira se fondre avec la rythmique principale que l’on retrouvait sur la première pièce de l’album, Discoverer ! Une façon originale de terminer un album qu’est celle de la boucle qui se boucle avec cet effet de recommencement, très créatif!

Retour aux sources, certes. Un bon album, certainement ! Mais est-ce une révolution de la part du groupe ? Non. En voulant revisiter leur sonorité d’antan, nous sommes en présence d’un album qui nous offre de bons clins d’œil au passé grâce à des pièces comme Mine Smell Like Honey où l’on retrouve la voix caractérielle de Mike Mills en arrière-plan pour accompagner celle de Stipe. Mais la plus intéressante du lot est sans contredit That Someone Is You, d’une durée d’une minute et quarante secondes, avec cette teinte fortement influencée par des classiques du groupe comme Radio Free Europe ou It’s the End of the World As We Know It.

Après les plus que passables Around the Sun et Accelerate, ce disque est un vent de fraicheur qui nous confirme que le groupe respecte son public plus vieillissant qui aime la portion folk rock de REM mais n’a pas mis de côté ceux qui aiment les vrilles virevoltantes alterno!

Comme le hurlerait Patrice l’Écuyer lors de l’émission Le Moment de Vérité après qu’une équipe ait pu identifier 35 marques de papier-toilette les yeux bandés : « C’est réussi ! »

www.remhq.com

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES