BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

The Joy Formidable: Analyse de l’album « The Big Roar »

Yanick Klimbo Tremblay
25 avril 2011

The Joy Formidable
The Big Roar
Atlantic Records/Warner

Il serait tellement trop facile de dire, avec un jeu de mots très poche, que ce groupe est formidable, trop facile !!! Mais c’est le cas ! C’est vraiment formidable ! Cette formation est originaire du Pays de Galles, un lopin de terre au Royaume-Uni, le lieu de naissance de Manic Street Preachers et Super Furry Animals pour les amateurs de statistiques.

Ce qui fait de ce groupe qu’il soit aussi singulier, c’est sans doute le fait que The Joy Formidable a saisi le concept suivant : prendre tout ce qu’il y avait de génial lors des années 90 dans le domaine du rock alternatif et de le passer au tamis pour n’en garder que l’essentiel ; c’est-à-dire une sonorité qui rappelle Placebo mais avec une chanteuse qui a les tuyaux vocaux aussi fumantes qu’une Sinead O’connor revendicatrice, comme à l’époque de The Lion & The Cobra ! C’est ce que vous retrouverez sur l’adorable chanson A Heavy Abacus, une pièce qui possède le même genre de couilles qu’un hymne d’aréna comme We Will Will Rock You de Queen ou, dans le domaine plus léger car je suis peut être trop enthousiaste, Anthem for the Year 2000 de Silverchair, d’abord ????

Mais ce qu’il y a de très intéressant avec ce groupe, ce sont toutes les influences palpables comme la sonorité de la basse qui fait très The Cure par moments, la voix féminine de Ritzy Bryan qui a cette touche de Juliana Hatfield par moments ou celle de Sinead comme je le disais, l’excentrisme des Pixies dans les arrangements, les montées vertigineuses des guitares comme à la belle époque de Smashing Pumpkins. Mais ce qui m’a surtout impressionné, ce sont les attaques virulentes du double bass-drums sur la pièce Whirring, ce qui donne au groupe cette facette métal tout à fait inattendue!

Rafraichissant musicalement, The Joy Formidable étanche cette soif insatiable envers le rock alternatif des années 90 en plus d’offrir une portion de métal, de rock qui carbure aux crescendos et de pop rock ! C’est l’amalgame parfait pour bien des gens car je m’imagine aisément ce groupe ouvrir autant pour Weezer que pour Paradise Lost, Katatonia ou Foo Fighters !

Définitivement, une de mes découvertes de 2011 et de surcroit, ce groupe sera du Osheaga 2011, lors de la journée du dimanche ! Une des belles choses qui arrive au rock depuis longtemps !

Envie de billets pour Osheaga? Cliquez ICI!

www.thejoyformidable.com

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES