BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Abysmal Dawn: L’album « Leveling the Plane of Existence » en critique

Yanick Klimbo Tremblay
5 mai 2011

Abysmal Dawn
Leveling the Plane of Existence
Relapse

Ce groupe, c’est la touche classique du death métal nord-américain mais assimilé par le death métal européen et revisité par cette entité métallique du nom d’Abysmal Dawn. Il est évident que ce groupe ne réinvente absolument rien, il ne fait que réutiliser des standards, uniques tout de même, pour nous les propulser à nouveau dans le visage !

C’est efficace, rapide, le jeu est serré, chaque musicien est adroit. Après l’introduction au piano qu’est The Age of Ruin, nous tombons sur Pixilated Ignorance qui nous donne une bonne leçon d’agressivité musicale, suivie par d’autres pièces du même acabit où l’acrobatie métallique est primordiale comme In Service Of Time, Perpetual Dormancy avec ses intonations à la Morbid Angel ou Manufactured Humanity qui arrache tout au passage !

Il n’y a que deux chansons qui se distinguent du lot death métallique extrême, Our Primitive Nature qui est interprétée au tam-tam et qui se veut l’introduction de la pièce suivante,  Perpetual Dormancy. Mais dans le domaine de la chanson complète, il n’y aurait que The Sleeper Awakens qui se détacherait du lot avec sa cadence plutôt lente, sa voix chuchotée et sa durée plutôt, longue.

Malheureusement, le groupe n’a pu être présent lors du dernier passage de Kataklysm en ville car le batteur d’Abysmal Dawn n’a pas passé les douanes canadiennes mais il semblerait que la paperasse sera en ordre pour la tournée avec Hate Eternal.

Nous le souhaitons car à la base, Abysmal Dawn torche en concert!

www.myspace.com/abysmaldawn

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES