BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Manchester Orchestra: Analyse de « Simple Math » et Misery Index sera au Québec cet été!

Yanick Klimbo Tremblay
22 mai 2011

Manchester Orchestra
Simple Math
Favorite Gentlemen/Columbia/Sony

Avec le succès remporté par le groupe montréalais Arcade Fire, il est évident que chaque label tente de trouver son équivalent sonore, que ce groupe soit américain ou du Congo, l’important est de flairer le filon! Avec Manchester Orchestra, nous sommes dans les mêmes eaux sonores qu’avec Arcade Fire ; un groupe rock qui offre cet effet de groupe, de communauté musicale quoique Manchester Orchestra existe depuis des lunes et Simple Math est leur troisième album mais le premier pour une maison de disques majeure!

À l’origine, ce groupe a été fondé par un groupe d’amis qui avaient encore de petites moustaches molles, sortant à peine du secondaire et se retrouvant avec de bonnes chansons entre les mains. Avec en tête Andy Hull aux commandes, le groupe n’était qu’un trio d’indie rock alternatif. Ce trio compte donc sur l’aide de plusieurs collaborateurs sur Simple Math pour rendre l’expérience sonore plus opaque, y allant avec des cordes, des voix et des cuivres.

Ce que l’on retrouve sur ce disque est un amalgame de rock très coopératif qui, pour être bien franc, possède de nombreuses qualités canadiennes dans un sens. Par exemple, la pièce Pensacola sonne comme du Stars tandis que Pale Black Eye et Virgin pourraient se ramasser sur le prochain Broken Social Scene

Mais une chanson comme April Fool contient assez de rythmiques et de fuzz pour vous remettre sur la piste d’un groupe purement rock aux limites du hard rock. Leave it Alone offre une sonorité plus feutrée comme peut produire un groupe comme My Morning Jacket ou Death Cab for Cutie. La voix de Hull a la même couleur sudiste que celle de Jim James de My Morning Jacket justement, plus spécialement sur Mighty, la chanson la plus intense de l’album avec ses ambiances de cordes très grandioses et une certaine rengaine très patibulaire dans la guitare. Pour en finir avec la comparaison avec My Morning Jacket, il est important de savoir que le producteur Joe Chiccarelli, reconnu pour son travail avec vous savez qui,  a produit Simple Math.

Ce qui ressort de ce disque est justement cet esprit de coopération sonore, un rassemblement amical pour créer un truc grandiose car l’effet est là. Les arrangements musicaux sont fantastiques car sans l’appui des cordes et de certaines voix, nous ne serions pas en présence de chansons d’envergure mais tout simplement, de petites chansonnettes qui passeraient dans le beurre !

Manchester Orchestra sera du Osheaga le samedi 30 juillet.

www.themanchesterorchestra.com

Misery Index cheu nous !

La formation américaine Misery Index, qui comprend des anciens membres de Dying Fetus, sera en tournée canadienne cet été avec quelques arrêts au Québec ! Il faut être attentif car sur certains concerts, les groupes qui accompagnent Misery Index changent ! Soyez vigilants !

Heirs to Thievery est la dernière offrande du groupe et une chose est certaine, le groupe ne va pas vous faire lanciner lors de cette tournée, vous aurez droit aux classiques provenant de tous les albums ! Sur tous les concerts, le groupe Unbreakable Hatred est présent en ouverture. Le tout se modifie en cours de route.

Voici les arrêts québécois :

-         12 août aux Foufounes avec The Last Felony
-         13 août à Notre-Dame-du-bon-Conseil pour le Grind Your Mind Open Air
-         14 août au bar le Magog de Sherbrooke
-         15 août à Trois-Rivières au café bar le Stage
-         16 août à Québec à l’Agité
-         17 août à Jonquière à la Place Nikitoutagan
-         18 août au Cactus de Rimouski avec Fuck the Facts

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES