BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Anthrax: L’entrevue lors du Heavy Mtl 2011 avec Joey Belladonna et Charlie Benante

Yanick Klimbo Tremblay
27 juillet 2011

J’ai toujours eu une facilité avec les sports si bien que dès l’âge de 8 ou 9 ans, les adolescents de mon quartier venaient me chercher à la maison pour que je puisse aller jouer avec eux au baseball ou au hockey. Été 1984, je suis à la maison en train de regarder GI Joe lorsque ca cogne à la porte. C’est mon voisin Daniel qui demande à ma mère si je peux aller jouer au baseball avec eux. Je suis en plein mode combat télévisuel, je me lève et Daniel, qui devait avoir 15 ou 16 ans dans ce temps-là, voyant ma réticence me dit : « Si tu viens jouer avec nous, tu pourras piger dans ma collection de disques et en prendre deux de ton choix » Mon amour musical en était à ses premiers balbutiements, c’est-à-dire KISS.  Je me rendis donc au terrain de baseball des Blocs Salut et à la suite de la partie, ou quelques parties, direction Daniel Tremblay (même nom que mon père) où j’ai l’opportunité de me choisir deux disques dans une collection de vinyles assez garnie tout de même. J’y allais au pif, me fiant à la pochette étant donné ma précocité métallique. Mon premier choix c’est donc abattu sur la dernière création de Venom « At War with Satan » et par la suite, un groupe qui possédait une pochette avec un gars qui se fait défoncer la bouche par un poing, Anthrax avec « Fistful of Metal« ! Par la suite, mon affection pour ce groupe a pris des proportions incommensurables, que seuls mes parents et camarades scolaires peuvent confirmer.  En ayant la possibilité de faire une entrevue avec le groupe qui j’affectionne depuis les premiers véritables moments de la deuxième partie de mon enfance, la charge émotive était plutôt forte face à deux héros qui meublent mes loisirs musicaux et qui ont orné mes murs pendant de nombreuses années !   Mon amour du vrai métal est donc né de ce stratagème inventé par Daniel qui par la suite m’a permis de lui subtiliser un vinyle de Van Halen ! J’aimerais donc lui dédier cette entrevue dans un sens !

Légende : J = Joey Belladonna et C = Charlie Benante

Les gars, bienvenue sur Musik Universe.

J & C : Merci, nous t’en remercions.

Ma première question est au sujet du nouvel album, Worship Music, il y a déjà une nouvelle chanson de disponible, Fight ‘Em ‘Til You Can’t. J’aimerais savoir à quoi peut-on s’attendre car ca fait un long moment. Joey, tu es de retour avec Anthrax ; quels sont vos attentes face à ce disque ?

C : Nous n’avons pas d’attente. Nous avons fait l’album, nous l’aimons tous. Ce n’est pas à nous de dire aux gens quoi aimer sur le disque, c’est plutôt aux amateurs d’écouter ce disque et d’en retirer ce qu’ils en veulent. Jusqu’à date, tout est très positif au niveau des réactions. Nous sommes très heureux mais gardons tout ça un peu de manière interne. Je ne veux pas dire aux gens « C’est bien, j’apprécie que tu aies aimé ! »

J : Nous y avons mis le cœur et l’âme pour ce disque et tu t’attends à ce qu’il y a de mieux. La chose la plus importante est de le faire et de le sortir. En autant que nous en sommes fiers, c’est tout ce que l’on peut faire pour le moment.

Rob Caggiano, le guitariste d’Anthrax, a probablement produit l’album ?

C : Non. Non. Nous avons tous produit l’album mais Rob était comme un…

J : Ingénieur sur quelques trucs…

C : Lorsque nous faisions nos pistes, il était derrière la console et nous disait : « Fais le une autre fois, tu peux le faire beaucoup mieux! »

J : Il n’a pas travaillé avec moi, c’est Jay Rustin qui a tout fait avec moi. C’était un autre producteur sur l’album, le mixeur-producteur principal.

L’album devait être avec Dan Nelson à la base, nous n’irons pas sur ce sujet…

J : C’est qui ça ?

Il portait une tuque de ski…

J : Ok. Je ne le connais pas…

J’aimerais savoir la quantité de nouveau matériel que vous avez composé lorsque tu es arrivé ?

J : Tout était nouveau pour moi. Quelqu’un me le demandait justement, comme s’il y avait du matériel où nous avons enlevé les pistes de voix pour y faire les miennes. Il y avait toutes sortes de choses et j’ai commencé à travailler dès la première journée. Il y a de nouvelles pistes de batterie, de basse et de guitares. Il y a de nouvelles choses, un tas même. Beaucoup de changements comparativement avec les pistes originales.

C : Et Scott a retravaillé de nombreuses paroles. Nous avons fait une tournée avec Slayer et Megadeth, il y avait une bonne ambiance et une toute nouvelle énergie dans le groupe, nous nous sommes dits : « Allons refaire ses chansons, allons les réenregistrer ! Elles sonnent tellement mieux !» Et c’est ce que l’on a fait. Donc, je dirais que la moitié du matériel musical d’origine est resté tel quel, la moitié a changé. Au niveau des paroles, énormément a changé.

J : Et beaucoup d’ébauches en démos! Je n’avais même pas fini…

C : Ils étaient dans la partie arrière de l’autobus, lui, Frankie et Scott (faisant le geste d’hurler dans le micro) « Wawahwah »

J : Et par la suite, j’écoutais le matériel que nous avions enregistré et je ne comprenais rien ! Après tout, j’ai dit que j’allais le faire par moi-même en autant que je comprenne l’idée de base, c’est bon !

Parlant du nouvel album, une fois de plus, vous y êtes allés avec Alex Ross pour l’illustration de la pochette. C’est encore, un peu à l’image de We’ve Come for You All. (En sortant le vinyle) C’est un truc circulaire mais pas dans la même optique que State of Euphoria.

C : State of Euphoria a ce concept… (Charlie prend le vinyle de State of Euphoria)

J: Même Persistence of Time a ce concept…

C: Persistence of Time a une ambiance très sombre. Mais Alex Ross, pour moi, est une véritable pierre précieuse dans un domaine artistique qui contient un très grand nombre d’artistes. Il est l’un des rares qui, lorsque tu présentes un concept, comprend sur le coup. Il fournit exactement ce que tu demandes et de la façon que cela doit être. Il est fantastique. Il a fait le dessin pour Fight ‘Em ‘Til You Can’t avec tous les zombies qui sont nos doubles maléfiques qui se battent contre nous. Alex est tout simplement génial ! Il fait tellement un travail mirobolant !

C’est celui qui a fait votre DVD aussi.

C : Il a fait le DVD aussi. Pour moi, il a été capable de saisir et de rendre Superman comme il doit l’être. Donc, il est fantastique !

Quand vous avez fait le Big 4, j’étais au cinéma. Je regardais le concert qui était retransmis de Sofia. Même si Anthrax était la formation le plus instable, vous étiez le groupe le plus droit de la soirée au niveau de la performance. Est-ce une preuve qu’Anthrax est une formation plus grande que n’importe lequel autre groupe dans le monde ?

J : Oh… Je ne peux pas le revendiquer… Nous faisons sur scène le mieux que nous pouvons faire.

C : L’affaire avec ce concert, c’était l’un des premiers. Et sur cette tournée, et je l’ai déjà dit auparavant, nous étions le seul groupe qui avions vraiment quelque chose à prouver. Nous n’étions pas sur la même lancée que les trois autres. Eux, ils étaient sur la route à faire des concerts mais pas nous. Nous sommes arrivés là-bas et « Boom ».

J : Ce n’était même pas une journée très intéressante au niveau audio. Pendant la journée, il y a eu de nombreux pépins qui nous annonçaient que le tout n’irait pas aussi bien que prévu. Mais le tout a été cool j’imagine…

C : Après, nous regardions le résultat, et c’était « Wow, tout a bien été au niveau technique, c’est excellent ! » Nous étions heureux et tu sais quoi ? C’était probablement mieux d’avoir eu quelques problèmes techniques sur scène car nous devions nous concentrer énormément sur notre performance. (Mimant le fait de jouer)

C’était fantastique ! En passant, vous avez eu Andreas Kisser de Sepultura aux guitares. Donc, de tous les guitaristes disponibles au monde, pourquoi Andreas Kisser ?

C : Il était le premier choix.

C’était évident ?

C : Évident.

Vous deviez déjà avoir une bonne relation avec lui ?

C : J’avais déjà rencontré Andreas à quelques reprises mais pour notre style de musique, il était la meilleure personne pour le poste car il, lorsque je le regarde jouer, il veut tuer la guitare quand il joue. Je savais qu’il pouvait le faire aisément. Dès le premier concert… Boom ! Tout allait à la perfection, l’intégration a été bonne, c’est un bon gars…

J : Nous avons eu du bon temps, beaucoup de plaisir.

C : Je m’ennuie de lui. Il nous manque.

J : C’est différent !

Aimez-vous le dernier album de Sepultura ?

C : Oui, je l’aime. Kairos.

Bon disque ! Il y a quelque chose que j’aimerais demander sur ce sujet.

C : Je ne sais rien là-dessus…T’en souviens-tu ? (Question vers Joey)

UTFO et Anthrax. Lethal. (en montrant le vinyle. UTFO était un groupe rap dans les années 80) Que pouvez-vous nous dire sur ce disque qui demeure un mystère pour bien des gens ?

J : Je n’en sais rien…

C : Quelques membres du groupe se retrouvent sur ce disque, je ne le suis pas.

J : Je chante là-dessus mais je ne m’en souviens pas pour être honnête avec toi. J’ai eu un appel pour aller ailleurs…

C : J’étais ailleurs en train de faire quelque chose.

J : Je ne sais pas où cette « chose » s’en va ou qui en est le propriétaire maintenant… (en déposant le vinyle)

Charlie Benante et Joey Belladonna, merci beaucoup !

http://anthrax.com/NFWS/

Pour avoir accès à l’entrevue en format vidéo, vous devez cliquer ICI !

Photo Anthrax : Evenko

Photo avec les membres du groupe : Patryk Pigeon

Vidéo: Luc Beaulieu

2 commentaires
  • DANIEL TREMBLAY
    31 août 2011

    ECOUTE YANNICK J’AI LU TON ARTICLE PAR L’ENTREMISE DE MA SOEUR QUI S’EST OCCUPE DE ME LE FAIRE VOIR !
    VIA FACEBOOK. J’SUS SU’L CUL !
    C’EST COOL EN ASTI DE VOIR QU’ON AS PUS INFLUENCE
    QUELQ’UN DANS LE DROIT CHEMIN… PIS DE VOIR UN JOUR
    25ANS PLUS TARD LES TRACES DE SON HISTOIRE
    BIEN QU’ON PENSE TOUJOURS QU’ON PAS D’INFLUENCE SUR GRAND
    CHOSE .ET QUE NOT P’TITE VIE N’EST EN FAIT PAS SI INUTILE QUE CA . J’M'EXCUSE CA ETE LONG AVANT DE REPONDRE
    MAIS COMME TU VOIS C’EST PAS PAR CE QUE CA ME RIEN FAIT !

    DANIEL TREMBLAY

  • Yanick Klimbo Tremblay
    31 août 2011

    Daniel, merci beaucoup pour cette « naissance métallique! »Ça, je l’avais dans la tête depuis tellement longtemps! Je te souhaite bien du bonheur! Take care!!!

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES