BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Children of Bodom: L’entrevue lors du Heavy Mtl 2011 disponible!

Yanick Klimbo Tremblay
29 juillet 2011

Children of Bodom est un groupe qui n’a pas volé son succès. Le groupe a travaillé d’arrache-pied pour pouvoir se délecter de tout ce qui lui arrive! Le groupe possède le statut de chouchou ici au Québec, les jeunes aiment la sonorité pimpante du groupe, les exploits d’Alexi Laiho à la guitare et les frasques alcoolisées des Finlandais. J’ai eu le plaisir de m’entretenir quelques minutes avec le bassiste de la formation, Henkka Blacksmith lors du Heavy Mtl de la semaine dernière.

Donc, Henkka, bienvenue !

Merci beaucoup, merci de me recevoir.

C’est la fin de ce cycle de tournée, ici en Amérique du Nord. Vous étiez en tournée avec The Devin Townsend Project et Obscura. Donc, peux-tu nous parler de cette tournée, en général ?

Nous avons débuté à Los Angeles, il y a environ 1 mois de ça. Il y avait aussi Septicflesh de la Grèce. Ils sont vraiment bons. C’était vraiment amusant de faire la tournée avec Devin Townsend, c’est un gars super rigolo. Il donne d’excellents concerts, il joue à merveille. Il est canadien, il chante bien et il joue de la guitare comme un véritable virtuose. C’était fantastique de pouvoir le voir jouer en concert. C’était une bonne tournée, c’était un mois, nous avons tout fait en plus d’avoir environ une dizaine de dates au Canada. Ce soir, c’est le dernier concert.

Aussi, en parlant du Canada, je viens d’apprendre que le Canada serait le deuxième endroit sur Terre où vous vendez le plus d’albums.

Je crois que c’est vrai. Le Canada a toujours été bon pour nous, mais je crois que maintenant, c’est officiel ! C’est un des endroits où c’est très gros pour nous. C’est bon, c’est vraiment bon de revenir ici.

Le nouvel album se nomme Relentless Reckless Forever, (NDLR : Acharné Imprudent Pour toujours) J’aimerais savoir si ce titre d’album est une référence directe à votre style de vie ?

Je crois que, oui, dans un sens. Mais c’est plus une déclaration, dans l’optique que nous sommes toujours là, que nous sommes toujours les mêmes. Que nous sommes toujours les mêmes gars qui ne faisons que leur musique comme ils le veulent. Oui, ça représente ce que nous sommes maintenant, et ce que nous avons toujours été.

Obscura, ils seront ce soir en concert aux Foufounes Électriques, allez-vous vous rendre là-bas après votre concert ?

Je crois qu’étant donné que notre autobus est derrière toutes celles de KISS, nous allons devoir attendre que KISS ait terminé ! Obscura jouera vers 11 heures, nous ne pourrons pas nous rendre.

Est-ce la première fois que vous jouez avec KISS ?

Nous avons fait quelques festivals avec eux. Ce n’est pas comme si nous JOUONS avec KISS. Il y a deux scènes, et de toute façon, lors d’un festival, ce n’est pas comme si tu partages l’affiche avec d’autres groupes.

Vous allez lancer un livre de photos à l’automne, à quoi peut-on s’attendre, nous ici au Québec ?

Ce sera un très beau livre, je veux dire, dans un sens. Nous avons un photographe qui nous suit depuis quelques tournées.

Est-il avec vous aujourd’hui ?

Il n’est pas là. Il est en Finlande. Le prochain concert qu’il va photographier pour nous est dans le nord de la Finlande, et d’autres en Allemagne. J’espère aussi qu’il sera là pour les concerts en Russie un peu plus tard. Ensuite, nous allons sortir le livre. Il y aura beaucoup de photos hors-scène, des choses que les gens ne voient pas normalement. Comme ce que l’on fait avant et après un concert, ce que l’on fait lors de nos journées de congé lorsqu’il n’y a pas de spectacle. Comment nous voyageons, les trains à grande vitesse au Japon par exemple. Je ne suis pas quelqu’un qui aime montrer sa dimension plus privée, mais je crois que ce livre de photos est un livre très bien fait, c’est le livre idéal, du genre livre de table à café. Dans le cas qui nous intéresse, je me sens plus apte à laisser aller un peu plus de mon intimité. Ce sera bien intéressant. Le livre sera disponible un peu plus tard dans l’année, nous allons annoncer le tout sur notre page web et notre Facebook.

Montréal et la ville de Québec, deux endroits qui ont toujours été très bons pour Children of Bodom. Vous jouez ici, en cette fin de tournée, à Montréal pour une durée de quoi ? Une heure ? Allez-vous revenir en 2012 ?

Nous ne jouons que 45 minutes ce soir « burp » Désolé ! Je crois que nous revenons en janvier prochain, je l’espère. Nous revenons en Amérique du Nord en janvier et février, mais je suis pratiquement certain qu’il y aura une date pour Montréal.

Vous devez absolument avoir Montréal !

Oui, nous en avons toujours besoin.

Henka, merci beaucoup ! Je te souhaite un bon concert ce soir !

Merci de m’avoir accueilli, ce sera très bon !

Version de l’entrevue en vidéo, cliquez ICI!


www.cobhc.com/


Photo entrevue : Patryk Pigeon

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES