BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

James Pants: Analyse de l’album homonyme!

Yanick Klimbo Tremblay
10 août 2011

James Pants
James Pants

Stones Throw Records

Oh… ca commence mal quand tu vois qu’il y aune « phôte d’aurtograffe» sur l’album en tant que tel… James écrit JJames, ca fait bon marché… Sous le pseudonyme James Pants se cache en réalité un gars du nom de James Singleton, un multi-instrumentiste qui a d’abord été un stagiaire chez Stones Throw Records avant de lancer quelques singles et autres trucs sur des compilations. Ce disque homonyme est son troisième et propose une pop minimaliste accompagnée par des claviers aux atmosphères clinquants, quelques cordes pizzicatos et des ambiances de la vieille école qui font toujours fureur.

Bien ancré dans les années 80, la musique électronique et new wave, James Pants peut faire danser la plèbe plutôt branchée mais collée 80ies avec ce disque grâce à des chansons comme Strange Girl qui rappelle l’époque de Siouxie and the Banshees et Bauhaus et A Little Bit Closer avec de claviers analogues qui nous remémorent Human League. Ou tout simplement vous faire relaxer, cappuccino en main, avec la chanson  Clouds Over the Pacific ou Dreamboat. Parfois, il se la joue Moby avec la planante Incantation ou plutôt funky avec Kathleen.

Ce disque n’a pas vraiment de ligne directrice, ça va dans de nombreux sens sans vraiment laisser de marques indélébiles. La grande variance dans les genres fait qu’il est très difficile de suivre l’expérience James Pants et le côté lo-fi vient à être franchement déplaisant, surtout pour ce qui est des voix qui sont enterrées sous d’énormes couches d’effets pour cacher la médiocrité des chanteurs.

Rien de bien intéressant… retournez dans votre collection de vinyles et déterrez quelques bijoux oubliés ou une bonne compilation de Bauhaus, ressortez Play de Moby ou écoutez du vrai disco, ce sera beaucoup plus lucratif qu’une tentative sonore incluant James Pants !

www.myyspace.com/jamespants

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES