BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Foo Fighters: Retour sur le concert avec Doughboys et Fucked Up

Yanick Klimbo Tremblay
11 août 2011

Le 10 août 2011 au Centre Bell de Montréal

Question de rallumer la flamme grunge, rien de mieux que ce mois d’août et de septembre 2011. Effectivement, avec la présence des Foo Fighters et des Doughboys en ce 10 août et la venue de Pearl Jam avec Mudhoney dans moins d’un mois, il est temps de sortir vos chemises en flanelle et d’aller vous faire grunger au Centre Bell !

En cette soirée grise, je me suis hâtée pour aller grignoter sur le pouce question de ne rien manquer mais la file au Subway m’a fait manquer le début du concert, ce qui se résume à la prestation du groupe Fucked Up. Retour dans le temps d’environ 19 ans en voyant sur scène les Doughboys qui effectuaient un retour sur scène hier soir. Absence remarquée de la scène montréalaise, à l’exception de Jonathan Cummins qui rocke toujours la baraque avec Bionic une fois de temps en temps, il était agréable de revoir sur scène le quatuor montréalais rebrasser des succès qui faisaient les beaux jours de mes soirées du secondaire. De retour officiellement, un nouvel album sera disponible bientôt. Quelques nouvelles chansons ont trouvé leur place dans la liste de la soirée mais ce sont surtout les pièces de l’album Crush, sorti en 93, qui ont réveillé les quelques personnes, plutôt âgées, qui se souvenaient de ce groupe qui avait ouvert pour Pearl Jam à l’Auditorium de Verdun en 92 ! Après leur prestation, le groupe se rendait au Club Lambi pour donner un concert surprise pour souligner le retour du groupe.

Sur le coup de 21h00, les Foo Fighters embarquent sur scène pour une longue, très longue soirée ! Nous sommes désormais habitués d’assister à des concerts d’environ 1h30 incluant le rappel mais ce soir, c’est une prestation de 2 heures et 30 minutes à laquelle nous étions convoités.

Secondés par d’immenses écrans de télé qui servaient tout autant d’éclairage, la troupe de Dave Grohl nous a offert une soirée sous le signe des meilleurs succès du groupe tout en nous offrant pratiquement tout le nouvel album par le fait même, un peu à l’image du concert de My Morning Jacket.

Bridge Burning et Rope ont ouvert la soirée. Par la suite, avalanches de succès que tous fredonnaient fortement avec des titres fort connus comme The Pretender, My Hero et Learn to Fly juste avant de retourner sur le nouvel album, Wasting Light, avec la chanson White Limo suivie par Arlandria.

En y allant avec Breakout, chanson très mouvementée, je croyais que la suivante serait une tornade comme Monkey Wrench ou Stacked Actors mais c’est plutôt Cold Day in the Sun, chanson plutôt « joie au soleil » interprétée par Taylor Hawkins, question de donner un répit à Grohl.

Parlant du loup, il est évident que Foo Fighters est SON groupe, et aucun musicien du groupe ne semble rester dans l’ombre de Grohl. Il est le seul à courir sur la passerelle qui fendait la patinoire du Canadien en deux, hier. Chaque membre du groupe, une démocratie tout de même si l’on se fie au documentaire Back & Forth,  accepte son emplacement sur scène, se concentre sur sa prestation quoique Shiflett et Hawkins soient plutôt énergiques comparativement à Nate Mendel et Pat Smear qui demeurent plutôt timides.

This is a Call, de l’album homonyme et All My Life ont mis fin à la portion régulière du concert juste avant le rappel. Tout comme en 2008, l’action se déroulait en arrière-scène avec une caméra de type « vision nocturne » qui affichait des images sur les écrans en haut de la scène. Le but était de faire réagir la foule… tout en laissant le temps à Grohl de se préparer à émerger d’une mini-scène qui était installée au bout de la passerelle pour une prestation acoustique solo. Un duo de chansons a été interprété, Wheels et Best of You pour ensuite être rejoint par le reste de la formation pour y aller généreusement avec Times Like These, Young Man Blues ( la version du groupe The Who) et l’incontournable Everlong

Heureux, le groupe a quitté la scène en promettant de revenir, comme de raison. Les sourires se lisaient aisément sur les lèvres des gens malgré l’heure tardive de la soirée qui affichait un rutilant 23h30, le retour à la maison cahoteux avec les fermetures de rues/accès routiers et une matinée au boulot anémique avec, fort probablement, quelques heures de sommeil en moins !

Concert de l’année à Montréal ? Je mettrais un gros deux dollars là-dessus !

Visitez la galerie photos de Christina Greschner qui était dans la fosse à photos pour vous, vous n’avez qu’à CLIQUER ICI !

Collaboration aux textes : Marie-Claude Dumontier
Vidéos tournés en HD: Luc Beaulieu

Remerciements: L’équipe d’evenko

Un commentaire
  • Yan
    12 août 2011

    comme sur un des vidéos, Dave lui même le mentionne a 0:30…

    Meilleur show au centre Bell en 2011

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES