BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Disney on Ice / Le Voyage Fantastique de Mickey et Minnie: Souris et sourires glacés ! (Retour sur le spectacle)

Yanick Klimbo Tremblay
6 octobre 2011

Le mercredi 5 octobre 2011 au Centre Bell de Montréal

Sorti des boule à mites, ce spectacle se veut l’une des premières expériences de Disney on Ice de l’ère moderne. Présenté depuis 16 ans, Le Voyage Fantastique de Mickey et Minnie est leur spectacle le plus âgé. Renouvelé depuis le début des années 2000 avec de nouveaux tableaux, cette représentation sur patinoire vieillit bien grâce à une magie qui ne semble pas s’essouffler. Hier soir, les 4 tableaux présentés qu’étaient ceux de Peter Pan, Lilo et Stitch, La Petite Sirène et Le Roi Lion ont fait réagir la maigre foule présente au Centre Bell.

Maigre foule ? Oui, car en plein mercredi, un spectacle qui vise une clientèle enfantine ne peut attirer une salle comble alors que les parents travaillent le lendemain, que les enfants seront  à la garderie ou à l’école et que la gardienne qui s’occupe du poupon t’avise qu’il faut qu’elle soit de retour à sa maison vers 22h00 car elle aussi, aura de l’école le lendemain ! Donc, cette soirée du mercredi était la première médiatique pour tous les scribes du divertissement accompagnés de leur progéniture en plus de quelques personnalités du grand showbiz québécois. J’étais présent pour cette première avec femme et enfants pour  être beaucoup plus émerveillé par le regard fantasmagorique et féérique de mes enfants plutôt que pour la qualité des prestations des patineurs !

En guise de présentateurs, nous avions  Mickey et Minnie accompagnés des copains usuels que sont Donald, Daisy et Dingo qui viennent entre chaque scène nous parler de ce qui s’en vient sur la glace. Pour mon garçon, qui voue un culte incontestable envers Mickey, c’était le moment le plus intéressant du spectacle.

Le premier tableau était dédié au Roi Lion, un film culte pour tous les Disneyphiles et qui jouit d’un certain regain de vie grâce à la version 3D, de sa sortie en BluRay mais surtout pour la version comédie musicale qui était à l’affiche dernièrement à Montréal. Pour ce qui est d’hier, la présentation sur glace laissait trop de place à la romance entre Simba et Nala versus le la rivalité entre Simba et son oncle, le vilain Scar dont on ne parle aucunement! La plupart des chorégraphies sont axées sur les emprises amoureuses entre les deux alanguis mais aucun moment de tension entre les deux belligérants. Suis-je trop exigeant ou aucunement du public cible ? Là est la question car ma fille, elle, était charmée à tout rompre tandis que moi, je voulais voir l’affreux Scar se jouer de la naïveté de son neveu… Moments fortement intenses au niveau de la présentation artistique des deux patineurs vedettes par contre qui y sont allés de haute voltige et de nombreux trucs  à tout casser!

Vient par la suite la charmante Ariel et ses copains aquatiques pour la présentation du tableau sur La Petite Sirène. Chorégraphies plus développées que pour celles du Roi Lion, nous sommes dans un univers aquatique et beaucoup plus magique et féérique grâce à la présence d’une héroïne aux possibilités d’être une princesse, ce qui en fait rêver plusieurs. Le moment le plus intéressant du tableau vient lorsque les bulles se mettent à tomber de la structure d’éclairage, créant ainsi une dimension aquatique lors de la chorégraphie avec les étoiles de mer et les sirènes. Ma fille a adoré ce tableau à l’exception de la présence d’Ursula que ma fille qualifie de « trop méchante ! » qui se fait harponner par le prince Éric lors du combat final. Épique !

Le seul bémol pour ce spectacle est le tableau sur Lilo et Stitch, un film de Disney qui a mal vieilli. Les enfants ont lâché prise à ce moment, pas les miens mais ceux dans les alentours, car ce tableau présente trop de dialogues au lieu de maximiser sur les chansons. De plus, l’histoire est plus complexe à comprendre pour les enfants, surtout ceux qui n’ont jamais vu le film. Pour le public plus âgé, et masculin, dans les environs de 9 ou 10 ans, ce tableau est intéressant par la présence des personnages extra-terrestres mais l’intérêt baisse dès que les dialogues l’emportent au lieu des chansons qui donnent le dynamisme lors de ce genre de spectacle.

La finale avait lieu avec Peter Pan, histoire qui ne vieillit pas vraiment et qui garde le cœur jeune. La présence de Clochette permet au public plus jeune de rester concentré sur le sujet même s’il ne connait pas l’histoire de Peter Pan. De plus, la présence de Capitaine Crochet et de Monsieur Mouche, deux personnages présents dans la nouvelle série de Disney Junior « Jake et les Pirates du Pays Imaginaire » aide à captiver les enfants. Avec l’apparition sur la glace du bateau de pirate sur des airs musicaux qui proviennent du film, les yeux étaient rivés sur ce navire, le flamboyant Jolly Roger.

Lors du combat final, exécuté à l’épée, entre Pan et Crochet, une version géante du crocodile Tic Tac Croc à la gueule bien béante est sortie d’entre les rideaux pour avaler le Capitaine Crochet d’un trait! Par la suite, Wendy et sa famille se sont envolés pour laisser place à tous les personnages de la soirée qui ont effectué un dernier tour de piste avant de laisser tout ce beau monde partir lentement vers les chaumières.

Une soirée réussie qui démontre une fois de plus que pour les parents, il n’y a rien de plus fantastique que de voir la magie s’opérer dans les yeux des enfants. Les deux miens sont, de plus, un excellent public pour tout divertissement visuel et audio. Combiné avec les personnages qu’ils chérissent, c’est la combinaison la plus géniale qui soit !

La troupe de Disney on Ice est à Montréal encore, jusqu’à lundi !

Cliquez ICI pour tous les détails et l’achat de billets!

Remerciements à Evenko !

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES