BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Jaune comme tes dents est allé voir REFUSED & OFF! le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

Yanick Klimbo Tremblay
1 août 2012

Jaune comme tes dents est allé voir REFUSED & OFF! le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

J’avais trouvé ça pompeux moi leur dvd ‘Refused are Fucking Dead’ (on l’a mis ici, si jamais). À les entendre ils avaient l’impression d’avoir légué à l’humanité quelque chose de grandiose, de merveilleux, d’extraordinaire. Quand tu t’auto-carillonnes formidable c’est toujours un peu délicat si t’es pas aussi magistral que tu amerais le croire. Déjà le titre de leur album, The Shape of Punk to Come (clin d’oeil à Ornette Coleman avec son album de 1959 The Shape of Jazz to Come) voulait présager son caractère visionnaire … Finalement, quatorze ans après sa parrution c’est pas ça pantoute qui s’est produit avec la shape du punk (électro patente chose?). On dirait plutôt qu’y'a énormément de vieux groupes qui se reforment ou plusieurs jeunes groupes qui aimeraient sonner comme des vieux bands. On peut trouver ça désolant ou l’entrevoir comme une perspective de potentielle plaisance (j’ai pas trop chigné quand j’ai vu récemment les Naked Raygun, Meatmen, Zero Boys ou encore ‘Crass’ … Non attends, ça j’ai pas trouvé ça terrible). On est donc allé vérifier si – comme dans Pet Semetary – une fois la dépouille réanimée, y’a ordinairement quelque chose qui cloche.

Jaune comme tes dents est allé voir REFUSED & OFF! le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.


OFF! (Los Angeles, CA, apparu à la fin de 2009)

OFF! le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

OFF! le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

Rendu là on a fait appel au connoisseur de service Dominic Leclerc, bassiste pour la formation montréalaise Amanita Bloom et jeune rénégat vedette de la guitare punk rock au sein du groupe The Aversions pour nous mettre en appétit. Comme Dominic investit pas mal de capital sous la rubrique punk rock de son rangement modulaire EXPEDIT et fait bénéficier de son vaste savoir qui veut bien l’entendre, y’avait pas de meilleur candidat pour nous instruire sur le groupe en ouverture.


Qu’est-ce qu’il faut savoir sur OFF!
OFF! est une sorte d’all-star band, comptant dans ses rangs (au moins) deux incontournables personnages du mouvement punk. Tout d’abord Mr. Keith Morris, chanteur de Black Flag durant environ deux ans au tout début de leur formation, connu à l’époque sous le nom de Panic (en 78), jusqu’à la sortie de  Jealous Again en 79. Il fut alors remplacé par Ron Reyes, le p’tit Portoricain. Il n’apparaît officiellement que sur leur premier EP Nervous Breakdown, considéré par plusieurs comme étant le tout premier disque hardcore (je vote personnellement pour Out of Vogue de Middle Class). Mais bon, il est surtout connu comme étant le chanteur de Circle Jerks.

Autrement c’est Mr. Steven Mcdonald, bassiste du groupe Red Cross, un personal favorite (le groupe s’est d’ailleurs fait poursuivre par la Croix Rouge à l’époque et ont dû changer l’orthographe du nom pour Redd Kross). Steve et son grand frère Jeff ont entrepris Red Cross en 79 (initialement The Tourists, ils ont dû changer puisqu’un autre groupe portait ce nom: le groupe d’Annie Lennox, future Eurythmics) alors qu’ils étaient âgés respectivement de onze et treize ans. Leur premier EP éponyme ainsi que leur premier album Born Inocent sont de réels classiques du genre.

Bref, ces deux gars-là ont plus d’histoires à conter sur le punk rock que tous les membres de tous les bands sur Epitaph ou Fat Wreckchords réunis. Le groupe est complété de Mario Rubalcaba, pro skater des années 80-90s, connu récemment pour avoir été le drummer des excellents Hot Snakes ou pour son passage dans RFTC … Le guitariste, je le connais pas, y’a joué dans Burning Brides, que je ne connais pas non plus, mais je peux vous dire qu’il émule à merveille le tone et les riffs de guitare de Greg Ginn, guitariste et cerveau derrière Black Flag.

Les références au FLAG dans OFF! sont considérables. Entre autres parce qu’ils font appel aux services de Raymond Pettibon pour les illustrations des pochettes. Pettibon est en fait le frère de Ginn et l’artiste qui a signé les illustrations, non seulement pour la plupart des pochettes du FLAG mais pour la majorité des pochettes sur le label de son frérot, SST Records, l’étiquette indépendante américaine la plus importante des années 80. Leur premier album (c’est en fait un boxset de quatre 45 tours) intitulé The First Four EP’s est une référence directe à la compilation de Black Flag parue en 1984, The First Four Years.

Sinon aucune chanson de OFF! n’excède 2 minutes. Il faut être attentif… c’est tight, rapide, brutal et droit au but. En réalité, elle sont construites comme n’importe quel morceau « rock », mais le niveau d’énergie et la rapidité d’exécution les abrègent en durée. En show OFF! sont on-ne-peut-plus expéditifs lorsqu’ils interprètent leurs chansons. Ce qui casse un peu la dynamique c’est qu’entre chaque pièce, Keith raconte une histoire, expose ses idées ou ses opinions sur différents sujets. Les autres membres ont l’air de trouver le temps long… Oh, et ils sont, curieusement, sur VICE Records!?

OFF! le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

Keith Morris a dédié – et il avait fait sensiblement la même remarque quand OFF! étaient aux Foufs le 19 juin de l’année dernière – une chanson à son défunt best bro Jeffrey Lee Pierce du groupe Gun Club … C’était quoi leur relation, le contexte à l’époque?
Oui effectivement, et il avait envoyé pêtre un membre de l’audience qui criait play more songs! pendant qu’il nous l’expliquait d’ailleurs. En fait, la chanson en question porte le nom de Jeffrey Lee Pierce en son honneur. C’est qu’au début des années 80, Morris et Pierce étaient colocataires et grands amis. Selon la « légende » ce serait même Morris qui aurait suggéré le nom Gun Club à Pierce. Ils sont restés très bons amis jusqu’à ce que Pierce, grand amateur d’alcool, succombe à une hémorragie du cerveau. Il était déjà accablé d’une de cirrhose du foie, étant séropositif et souffrant d’hépatite chronique.

L’influence du Gun Club est immense. Ils se démarquent par leur mélange des racines du blues, du rockabilly et du country avec l’attitude et le son punk. Ils ont été un des groupes phares de ce mouvement qui mêlaient tous ces genres au début des années 80 à L.A. et San Francisco. On pense évidemment à X mais aussi aux Blasters, Rank & File (anciens Dils), Violent Femmes et même Los Lobos, surtout connus pour leur cover de Ritchie Valens La Bamba, tirée du film du même nom. Bref, le décès de Jeffrey Lee Pierce signifiait une perte immense pour la communauté punk et Morris se fait un devoir de gentiment nous le rappeler.

OFF! le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

Ouais, et il parle beaucoup de son temps dans Black Flag (il a passé plus de temps avec Circle Jerks). Y’a une sorte d’insistance sur la leçon d’histoire. Tu en parlais plus tôt, le band sonne Black Flag, y’a aussi tous ces vieux bands qui se reforment depuis quelques années … Y’a beaucoup d’insistance sur le passé, une sorte de désir de vivre son quinze minutes de gloire ou est-ce une sorte de peur de disparaitre dans l’oubli, tout ça … Est-ce qu’on aurait un peu fait le tour de la cassette? Qu’est-ce que le punk a de nouveau à proposer? C’est quoi la Shape of Punk to Come dans ce contexte? Est-ce qu’on fait juste présenter du prémâché (eau stagnante) à la nouvelle génération ou y’a bel et bien encore place à l’innovation?
Je comprends ce que tu veux dire. Je considère effectivement qu’on a un peu fait le tour de la cassette. Le punk rock à la base signifie de faire tout ce que tu veux faire, comme tu veux le faire, peu importe ce que les autres en pensent. Comme disait ce bon vieux D. Boon (défunt chanteur des Minutemen), ‘Punk is whatever you make it to be’. Ça peut être n’importe quoi.

Je pense aussi que le punk est maintenant présent partout. Matt Groening, créateur des Simpsons était un fervent amateur des Germs et un membre actif de la scène punk de LA au début des années 80. Moby jouait dans les Vatican Commandos, Gillian Anderson, vedette féminine de la série culte X-Files était une punk dans sa jeunesse. On va à l’épicerie au coin de la rue, l’emballeur a des tattoos, en face au café, le gars au comptoir a des piercings et un t-shirt des Ramones. J’ai même croisé un policier de la SPVM avec un mohawk l’autre jour!!? L’influence de la musique punk est tangible et s’est imprégnée dans tout ce qui nous entoure, elle fait partie intégrante de la « culture populaire ». Donc pour ce qui est de ‘disparaître dans l’oubli’, le punk ne s’éclipsera pas de si tôt.

Par contre les jeunes forment un band punk n’ayant écouté QUE du punk tandis qu’à l’époque de la première vague, les punks s’influençaient nécessairement de diverses sonorités, de films, de livres, d’individus/personnalités, etc. Donc pour sortir un peu du ‘cadre’ j’imagine qu’il faut s’intéresser à tout le reste … Je sais pas moi, écouter du vieux blues, du folk, regarder les films de John Waters, ceux d’Ingmar Bergman! Le punk c’est intelligent, éclaté, cultivé, réfléchi … De toutes façon je pense qu’en 2012 – à l’époque où on vit – les punks ont autant sinon plus de raisons d’être pissed OFF! Je pense également que ce qui est « nouveau » dans le punk de nos jours c’est d’élargir ses horizons, tout simplement.

Sinon pour revenir à OFF!, ils remâchent effectivement la vielle gomme, ne sortent pas réellement des sentiers « surbattus » mais au moins ils le font bien, vite, fort et avec crédibilité, sincérité et conviction.

OFF! le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

OFF! le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.


REFUSED (D’Umeå en Suède, formé en 1991, inhumé en 98)

‘On January 9, 2012, the band announced their long-awaited reunion (which was also highly contested considering the band’s original and explicit declaration to never reunite)’

REFUSED le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

REFUSED le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

REFUSED le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

REFUSED le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

REFUSED le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

REFUSED le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

REFUSED le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

REFUSED le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

REFUSED le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

REFUSED le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

REFUSED le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

REFUSED le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

REFUSED le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

REFUSED le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

Rather be forgotten than remembered for giving in

I’m tired of losing myself to some stupid childhood dream of what I could have been
Money proves the point and I’m stuck between summer holidays & punk routine
I shoot off a 100 things to remain more sorry than safe, you see
I only get this fucking chance once and I just can’t let it be

Well, I’m still certain that what motivates me is more rewarding than any piece of paper could be
Well adjusted & corrupt, all those icons that stole our teenage lust
A scenario of simplicity, a scenario of you and me
A scenario of simplicity, a scenario of you and me

Rather be forgotten than remembered for giving in
Rather be forgotten than remembered – remembered – for giving in
Rather be forgotten than remembered for giving in
Rather be forgotten than remembered – remembered – for giving in

« Summer Holidays Vs. Punk Routine »REFUSED

REFUSED le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

Jaune comme tes dents est allé voir REFUSED & OFF! le 21 juillet MMXII au Métropolis, Montréal p.Q.

REFUSED Tour Poster MMXII

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES